Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
19 février 2017
Menu
Société

Projections linguistiques canadiennes: moins d’anglais et de français d’ici 2036

Auteur: Presse Canadienne/25 janvier 2017/Catégories: Société, Francophonie

Une récente étude de Statistique Canada sonne l'alarme relativement à la place qu'occupera la langue française dans les foyers québécois et canadiens d'ici 2036.

Selon les données publiées dans le document "Projections linguistiques pour le Canada, 2011 à 2036", rendu public le mercredi 25 janvier 2017, le poids démographique de la population de langue maternelle française au Québec devrait passer de 79 pour cent en 2011 à une proportion oscillant entre 69 et 72 pour cent en 2036.

À l'échelle canadienne, cette proportion devrait chuter de 21,3 pour cent en 2011 à un taux se situant entre 17 et 18 pour cent en 2036.

La précarité de la langue française à l'extérieur du Québec est tout aussi inquiétante, alors que la proportion de francophones hors Québec devrait fondre de 3,8 pour cent en 2011 pour s'établir à environ 2,7 pour cent en 2036.

Les projections des chercheurs René Houle et Jean-Pierre Corbeil révèlent également que la langue anglaise connaîtra un déclin important dans l'ensemble du territoire canadien. Ainsi, le poids démographique de la population de langue maternelle anglaise au pays dégringolera de 58,7 pour cent en 2011 à un seuil se trouvant entre 52 et 56 pour cent en 2036.

Cette chute est attribuée, par les auteurs de l'étude, à l'accroissement de l'immigration qui deviendra le "principal moteur de croissance démographique au Canada". Alors que les immigrants représentaient 20 pour cent de la population canadienne en 2011, ce taux devrait se hisser à 26, voire 31 pour cent, au cours des deux prochaines décennies. 

Imprimer

Nombre de vues (233)/Commentaires ()

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

Le Portail fransaskois