Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
19 février 2017
Menu
Société

150 ans et plus de canadianité

Auteur: Michel Vézina/21 janvier 2017/Catégories: En quelques mots, Société, 2017

On ne peut commencer cette nouvelle année 2017 sans parler du cent cinquantième anniversaire du Canada. 2017 sera une année de célébrations, certaines très modestes, d’autres plus grandioses, une occasion de visiter, de découvrir ou de redécouvrir notre pays. 

Tout d’abord, d’où vient le nom de notre pays? C’est à Jacques Cartier que revient l’utilisation du mot Canada. En 1535, les Amérindiens de l’actuelle ville et région de Québec ont utilisé ce mot pour guider Jacques Cartier jusqu’au village de Stadaconé. Le mot Canada proviendrait du mot iroquoien « Kanata » qui voudrait dire « village, établissement ou terre ». Cartier utilisera le mot Canada pour désigner ce village mais aussi l’ensemble des terres du chef de Stadaconé, Donnacona.

Puis au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle, le Canada désigne l’une des colonies de la Nouvelle-France se situant le long du fleuve Saint-Laurent et de la rive nord des Grands-Lacs. Par la suite, les deux colonies britanniques porteront le nom de Haut-Canada (à peu près l’Ontario d’aujourd’hui) et de Bas-Canada (à peu près le Québec d’aujourd’hui). Elles sont unifiées en 1841 sous le nom de Province du Canada (ou Canada-Uni). 

En 1864, on projette de fédérer plusieurs colonies de l’Amérique du Nord britannique pour en faire un pays. Lors de la Conférence de Londres, plusieurs noms sont suggérés, dont celui de« Canada » en février 1867, approuvé et adopté par l’ensemble des délégués.  Le 1er juillet 1867 le nouveau pays devient officiellement le Canada.

Le Canada-Uni, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick seront le noyau de départ du « Dominion of Canada ». L’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867 crée ce dominion sous le nom de Canada avec quatre provinces distinctes: l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Le régime demeure monarchique.

Pourquoi ne pas profiter de ce 150e pour non seulement explorer physiquement ce pays mais aussi connaître davantage son histoire qui a démarré bien avant l’Acte de l’Amérique du Nord britannique ?

La présence des peuples amérindiens et inuits remontent à des temps immémoriaux, possiblement à plus de 26 500 ans dans le nord du Yukon et à 9 500 ans dans le sud de l’Ontario. Vers le 1er millénaire, les Vikings, les Normands et les Basques ont visité les côtes du Labrador et de Terre-Neuve et peut-être d’autres lieux. Puis les Français se pointent avec Jacques Cartier en 1534. Il faudra attendre 1604 pour le début de l’implantation française en Acadie et 1608 dans la vallée du St-Laurent à Québec.

En 1760, le Traité de Paris scelle le sort de la Nouvelle-France et l’occupation britannique prend place. Petit à petit, le pays forgera son identité actuelle. Les francophones se sont retrouvés majoritaires au Québec et éparpillés un peu partout ailleurs. La Constitution canadienne actuelle prévoit certaines garanties aux francophones canadiens et anglophones du Québec. Mais le tout demeure fragile malgré une histoire éloquente de plus de 150 ans.

Espérons que 2017 et cet anniversaire sera une occasion de permettre davantage le développement et l’épanouissement de la Francophonie canadienne et sera une opportunité d’éducation mutuelle sur l’histoire et la présence de celles et ceux que l’on nomme aujourd’hui les Canadiennes et les Canadiens. Bon 150e du Canada!
Imprimer

Nombre de vues (249)/Commentaires ()

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

Le Portail fransaskois