Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
19 février 2017
Menu
Société

2017: intentions vs bonnes résolutions

Auteur: Francine Proulx-Kenzle/21 janvier 2017/Catégories: Tabou No More - Réflexions sur la santé mentale, Société, Santé, 2017

Saviez-vous que la coutume de prendre des « bonnes résolutions » pour le Nouvel An remonte à 4,000 ans(1avec les Babyloniens? C’est une coutume qui continue aujourd’hui. Pour plusieurs, c'est la chance de se prendre en main : résoudre son problème de surpoids, son comportement de dépendance avec la cigarette, l’alcool, l’Internet... Ouf, quelle pression ! Et si on ne réussit pas ? C’est le stress et la culpabilité. 

Comme je vous le disais dans ma chronique précédente, « n’ayez pas peur d’ajuster vos traditions pour diminuer le stress… » Donc, laissez de coté cette tradition de bonnes résolutions et mettez à l'essai l’approche d’émettre des intentions.

Le dictionnaire Larousse définit le mot intention comme étant une « disposition d’esprit par laquelle on se propose délibérément un but ». Une intention, c’est un choix, une décision pour nous amener vers un objectif. Le Nouvel An pour moi est donc une invitation à émettre avec clarté mes intentions pour m’améliorer comme être humain. Vous voyez la différence : je ne suis pas dans le mode de résolution de problèmes. Je suis plutôt dans le mode d’amélioration continue. Une approche plus saine et douce.

C’est sûr qu’il y a quelque chose de rafraîchissant dans l’idée de commencer une nouvelle année. Comme bien des gens, j’ai pris le temps de réfléchir à l’année 2016 pour reconfirmer mes engagements et faire le tri : ce qui est pertinent, ce qui ne l’est plus.

J’ai aussi réfléchi sur comment je voulais me transformer pour la nouvelle année au niveau physique, mental, émotionnel et spirituel. J’ai évoqué l’intention de fortifier mon corps pour avoir l’énergie de jouer avec mes petites filles. Je me suis donc monté un plan d’exercice. Pour les autres niveaux, mes pensées ne sont pas tout à fait focalisées, je continue à y réfléchir !

Et c’est ça la beauté des intentions, il n’y a pas de moment où la porte se ferme : « Désolé madame, vous ne pouvez pas émettre une intention, la saison est terminée. » 

Revenons à la différence entre une intention et une résolution du Nouvel An. La dernière donne l’impression que le problème, c’est nous ! On doit se réparer pour être plus performant ! On doit trouver une solution. Ça vient de l’extérieur.

Tandis qu’émettre une intention n’est pas relié directement à la résolution de problème et à trouver une solution externe. Ça vient de l’intérieur. Il s'agit d’être plus conscient de notre choix d’être : plus en forme physiquement, plus attentif avec nos proches, plus ouvert avec les étrangers, plus paisible et plus bienveillant.

Une intention c’est une promesse positive. Quand j’émets une intention, je reconnais que je suis déjà « assez bonne » et je continue à m’améliorer sans aucun attachement au résultat final. C’est le processus pour m’y rendre qui compte ! 

J’aimerais terminer avec du pratico-pratique : comment émettre une intention focalisée ? Après une certaine réflexion, écrivez ce que vous voulez cultiver ou transformer dans votre vie. Ensuite, écrivez une phrase sur comment vous pouvez apporter ce changement dans votre quotidien.

Voici un exemple. Au lieu de dire «je veux perdre 5 kg dans 6 mois», creusez un peu le pourquoi derrière votre énoncé. Vous pourriez dire «je vais respecter mon corps car je le vaux bien. » Une fois votre énoncé d’intention clair, écrivez des pistes d’actions réalistes pour l’appuyer : « Je vais mettre 30 minutes d’exercice à mon agenda 3x par semaine. Je vais ajouter un élément santé dans chaque repas. Je vais me demander si j’ai encore faim avant de prendre une autre portion. »

Bonne et merveilleuse année 2017 à vous tous !

1 http://www.history.com/topics/holidays/new-years

Imprimer

Nombre de vues (283)/Commentaires ()

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

Le Portail fransaskois