Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
19 février 2017
Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan
Menu
Économie - actualité

Nouvelles du CÉCS

Banque de candidatures – postes en employabilité et immigration

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan désire consolider une banque de candidatures pour divers postes dans le domaine de l’employabilité et de l’immigration qui seront situés à Regina et/ou Saskatoon. Nous avons donc mis à disposition cette page pour vous permettre d’envoyer votre curriculum vitæ à un des postes ci-dessous, et de faire partie de notre banque de candidats. Les banques sont utilisées par notre équipe de...

Poste à combler: Conseiller/ère en développement économique

Le Conseil Économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un/e Conseiller/ère en développement économique (CDE) pour la région de Moose Jaw et les environs. Exigences : Avoir un diplôme en administration des affaires (ou l’équivalent) et/ou avoir acquis une expérience en développement économique communautaire et /ou en développement d’entreprise; Expérience et/ou connaissance du processus de développement économique...

Proposez des lieux de géocaches!

Récemment a eu lieu l’annonce officielle des projets communautaires financés pour le Canada 150, durant laquelle le projet « Découvrons nos communautés avec le 150e du Canada » a été annoncé. En effet, le CÉCS s’est donné comme objectif de créer 150 géocaches bilingues à travers la province. Cependant, nous ne pouvons réaliser cet objectif sans l’aide des communautés francophones de la province. Pour ce faire, nous avons développé un...

Découvrons nos communautés avec Canada 150!

Vendredi le 25 novembre dernier avait lieu l’annonce officielle des projets du 150e par l’Honorable Ralph Goodale. En effet, le projet «Découvrons nos communautés avec le Canada 150» du CÉCS a été sélectionné parmi les projets communautaires financés du Canada 150. Tout au long de l’année 2017, le CÉCS s’engage à collaborer avec les communautés dans le but de créer 150 nouvelles géocaches bilingues partout à travers la...

Forum économique 2016: revoyez quelques présentations

Vous avez été nombreux à participer à notre forum économique, l’Agriculture et l’agroalimentaire: de la terre à la table, en octobre dernier. Nous avons eu la chance d’avoir des conférenciers spécialisés qui se sont entretenus sur des sujets diversifiés s’adressant à tous. Vous avez maintenant la possibilité de revoir quelques présentations de ce Forum. Merci à tous les participants! 
RSS
12345678910Dernière

Le CCS sur Facebook




Et pourquoi pas un salaire maximum!

Auteur: Mychèle Fortin/19 janvier 2017/Catégories: Coup d'oeil sur le monde, Économie, 2017

Savez-vous ce qui s'est passé le mardi 3 janvier 2017?  À 11h47 très exactement, les 100 présidents-directeurs généraux les mieux rémunérés du pays (dont 2 femmes) empochaient le salaire moyen annuel d’un Canadien travaillant à temps plein. En 2016, il avait fallu une demi-heure de plus pour franchir ce seuil.

Alors que le commun des mortels s'évertue à faire plus avec moins (parlez-en à nos organismes communautaires), des fortunes colossales se concentrent dans de moins en moins de mains. La vitesse à laquelle croît l'inégalité entre quelques-uns et les autres est fulgurante.

Le dernier rapport du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) estime qu'en 2015 la rémunération moyenne des 100 p.-d.g. les mieux payés était de 9,5 millions, soit 193 fois le salaire industriel annuel moyen (49 510 $). En 2014, elle représentait 184 fois le salaire moyen. En 1998, il s'agissait "seulement" de 103 fois. Autrement dit, l’écart entre la rémunération moyenne des 100 dirigeants les mieux payés et celle d’un contribuable moyen a augmenté de 179 % entre 1998 et 2015.

Bien sûr, il y a toujours eu et il y aura toujours des riches et des pauvres.  Mais là on ne parle plus de riches et de pauvres. On parle des très très très riches et du reste d'entre nous. 

Une économie au service des 99%

Dans un rapport publié à la veille du Forum économique mondial qui s'ouvre à Davos ce mardi 17 janvier, OXFAM qualifie "d'indécente" la concentration de richesse que l'on observe et dont on subit les contrecoups. On y apprend que les huits hommes les plus riches de la planète – Bill Gates en tête avec un patrimoine estimé à 75 milliards - détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Au Canada, la richesse des deux hommes les plus riches équivaut à celle de 11 millions de Canadiens. OXFAM est polie quand elle parle d'indécence. Personnellement, je trouve qu'obscénité convient mieux.

Intitulé Une économie au service des 99%, le rapport dévoile également « comment les grandes entreprises et les individus les plus riches exacerbent les inégalités, en exploitant un système économique défaillant, en éludant l'impôt, en réduisant les salaires et en maximisant les revenus des actionnaires ». Oxfam dénonce « la pression qui s'exerce sur les salaires partout dans le monde », ainsi que les allègements fiscaux dont bénéficient les entreprises ou encore le recours aux paradis fiscaux.

Un système défaillant

La pression sur les salaires débouche naturellement sur la question des luttes salariales et pour la hausse du salaire minimum. Au Québec, où le salaire minimum est de de 10,75$ (10,72$ en Saskatchewan), la députée de Québec Solidaire Manon Massé mène une lutte pour une hausse immédiate à 15,00$. Selon le patronat et certains économistes, une telle hausse ne mènerait à rien puisqu'elle s'accompagnerait d'une hausse du coût des produits et services. Elle aurait un impact négatif sur les exportations et les bénéfices des entreprises, nuirait à la compétitivité et s'accompagnerait de pertes d’emplois significatives dans plusieurs secteurs.

On connaît la chanson. C'est la même que l'on chante aux travailleurs de la classe moyenne dont le revenu réel stagne depuis les années 80, en dépit du fait que depuis la même période, la productivité a augmenté de 35%. Le pire, c'est qu'on n'a pas tort de nous la chanter. L'équilibre de notre système économique "défaillant" repose largement sur le maintien d'une partie de la population dans la précarité.  Des milliers, voire des millions d'individus en souffrent. Beaucoup de petites et moyennes entreprises aussi.

Pourquoi pas un salaire maximum?

Pour l'économiste britannique Simon Wren-Lewis, si on veut sérieusement lutter contre les inégalités, il faudrait «plafonner le plus haut revenu à un multiple du revenu le plus bas de l'entreprise».  Selon lui, ce qui serait génial ce serait de lier le salaire maximum au salaire minimum. Ainsi, les pdg auraient une incitation à défendre des salaires plus élevés.

Ce qui serait également pertinent, ce serait des politiques publiques faisant en sorte que le top 100 et autres richissimes ne puissent plus s'enrichir au détriment des contribuables ordinaires. Or c’est tout le contraire qui se passe. Les pertes sont publiques et les profits sont privés.   

Faudra-t-il descendre dans la rue pour que ça change? Pendant la Révolution française, on a coupé des têtes pour moins que ça!

Imprimer

Nombre de vues (437)/Commentaires ()

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

Actualité économique

L’Office national de l’énergie veut se redéfinir

L’Office national de l’énergie veut se redéfinir

L’Office national de l’énergie (ONE) a débuté sa tournée nationale de consultation avec un premier arrêt de deux jours à Saskatoon les 25 et 26 janvier. 
15 février 2017/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (31)/Commentaires (0)/
Catégories: Économie2017
Balises: ONEpipelines
Et pourquoi pas un salaire maximum!

Et pourquoi pas un salaire maximum!

Savez-vous ce qui s'est passé le mardi 3 janvier 2017?  À 11h47 très exactement, les 100 présidents-directeurs généraux les mieux rémunérés du pays (dont 2 femmes) empochaient le salaire moyen annuel d’un Canadien travaillant à temps plein.
19 janvier 2017/Auteur: Mychèle Fortin/Nombre de vues (437)/Commentaires (0)/
Balises:
Les PDG les mieux payés ont déjà gagné le salaire annuel d'un employé

Les PDG les mieux payés ont déjà gagné le salaire annuel d'un employé

Avant que l'horloge n'ait sonné les 12 coups de midi le mardi 3 janvier, les présidents et chefs de la direction les mieux payés du Canada avaient déjà gagné plus que le salaire annuel d'un travailleur moyen pour 2017.
3 janvier 2017/Auteur: David Paddon (Presse canadienne)/Nombre de vues (406)/Commentaires (0)/
Catégories: Économie
Balises:
L’importance des plans d’épargne enregistrés individuels

L’importance des plans d’épargne enregistrés individuels

Dans les deux dernières décennies, on a beaucoup entendu parler de l’importance des plans d’épargne enregistrés individuels et la nécessité que chaque Canadien en ait au moins un. Ce sujet est très sensible car même si ces plans offrent de nombreux avantages, ils n’ont pas le support de tous les Canadiens, pour différentes raisons.

15 septembre 2016/Auteur: Aram Kevorkian/Nombre de vues (607)/Commentaires (0)/
Balises:
Accès carrière : favoriser l’employabilité des jeunes via l’expérience professionnelle

Accès carrière : favoriser l’employabilité des jeunes via l’expérience professionnelle

L’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) offre le programme Accès carrière qui permet aux jeunes de démarrer leur carrière d’un bon pied en intégrant un emploi dans leur domaine d’études. 

1 août 2016/Auteur: Pascal Lévesque/Nombre de vues (1457)/Commentaires (0)/
Balises:

Grandeurs et misères du néolibéralisme

Un rapport du Fonds monétaire international met en doute certaines promesses

Dans un rapport du Fonds monétaire international, on peut lire: "Au lieu de favoriser la croissance, certaines politiques néolibérales ont accru les inégalités, mettant en péril une croissance durable."

23 juillet 2016/Auteur: Mychèle Fortin/Nombre de vues (1466)/Commentaires (0)/
Balises:
De l'Algérie à la cuisine du Artful Dodger

De l'Algérie à la cuisine du Artful Dodger

Les dédales de l'immigration économique

REGINA - Arrivé au Canada en 2014, Ramdane Chiouk travaille comme cuisinier à l’Artful Dodger au centre-ville de Regina grâce, à un projet pilote de Avantage significatif francophone.
7 juillet 2016/Auteur: Joana Valamootoo /Nombre de vues (2323)/Commentaires (0)/
Programme Mobilité francophone

Programme Mobilité francophone

Un avantage important pour la communauté fransaskoise

Le ministère Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a annoncé l'arrivée du programme Mobilité francophone à compter du 1er juin 2016.  Ce programme avantage les francophones qui reçoivent une offre d'emploi au Canada hors du Québec.
7 juillet 2016/Auteur: Joana Valmootoo/Nombre de vues (1590)/Commentaires (0)/
Le CÉCS souligne la contribution des bénévoles

Le CÉCS souligne la contribution des bénévoles

Roger Lepage, gagnant de la 5e édition du Bravo Bénévoles !

Roger Lepage est le gagnant du prix Castor de la 5e édition du prix Bravo Bénévoles. Le banquet Bravo Bénévoles s'est déroulé le samedi 11 juin dernier, à l’hôtel Delta Bessborough à Saskatoon.

15 juin 2016/Auteur: Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan/Nombre de vues (1175)/Commentaires (0)/
Balises: Bravo
Le budget de la Saskatchewan affiche un déficit de 434 millions $

Le budget de la Saskatchewan affiche un déficit de 434 millions $

Les écoles fransaskoises reçoivent 193 000$ de plus

Le gouvernement de la Saskatchewan augmente les frais de médicaments d'ordonnance pour les enfants et les personnes âgées, réduit les fonds pour les parcs en zone urbaine et élimine un crédit d'impôt pour les familles avec des enfants inscrits dans des activités récréatives, sportives ou culturelles. 

4 juin 2016/Auteur: Presse Canadienne/Nombre de vues (1160)/Commentaires (0)/
Catégories: Économie
Balises:
RSS
12345678910Dernière